SWX IAZI Real Estate Indices Immobiliers suisses 4e trimestre 2018

Le marché traverse une période d’accalmie

Au cours du quatrième trimestre 2018, l’indice «SWX IAZI Private Real Estate Price Index» pour les villas et les appartements en PPE affiche une légère baisse de 0.2%. Sur une base annuelle, l’augmentation des prix s’élève à 0.8% pour cette période (trimestre précédent: 1.3%).

Prix de transaction des appartements en PPE

Au quatrième trimestre, la croissance des prix des appartements en PPE affiche 0.7%, soit une légère hausse par rapport au trimestre précédent (-1.1%). Toutefois, sur une base annuelle, le taux de croissance atteint à peine 0.3% (trimestre précédent: 0.1%).

Prix de transaction des villas

Au quatrième trimestre, la croissance des prix des villas est de nouveau négative et affiche -0.4% (trimestre précédent: -0.3%). Sur une base annuelle, la croissance des prix atteint 1.3% au cours du quatrième trimestre (trimestre précédent: 2.5%).

Prix de transaction des immeubles de rapport

Comme au trimestre précédent, la croissance des prix des immeubles de rapport stagne au cours du quatrième trimestre et affiche désormais 0.2%. «S’agissant des immeubles de rapport, la tendance du dernier trimestre semble se poursuivre», déclare Donato Scognamiglio, CEO du CIFI. La BNS avait mis en garde contre une surchauffe dans ce segment d’investissement et le marché semble avoir compris cet avertissement. Sur une base annuelle, la croissance des prix n’atteint que 2.4% au cours du quatrième trimestre. «Par rapport aux 6% à la même période il y a tout juste un an, cette hausse des prix est tout à fait raisonnable», affirme Donato Scognamiglio.

Au quatrième trimestre, la performance des immeubles de rapport s’élève à 1.0% (trimestre précédent: 0.5%). Sur une base annuelle, elle affiche encore 5.7% (trimestre précédent: 7.3%). La performance équivaut au rendement total, soit le rendement de cash-flows nets plus l’évolution des valeurs.

«Dans l’ensemble, le marché immobilier est en train de stagner», déclare Donato Scognamiglio. Au bout du compte, la durée de cette conjoncture dépendra de l’évolution politique. L’initiative contre le mitage pourrait toutefois figer l’offre, ce qui risque d’entraîner une nouvelle hausse des prix

Votre contact média
Michel Benedetti
Je souhaite être contacté
×

[recaptcha]